Nous sommes fin février et le site confdays.com est prêt pour la mise en production. J’ai reçu mon numéro de Siren, le compte en banque dédié à mon activité est ouvert, le système de paiement est activé et fonctionnel. J’entame donc une nouvelle étape, celle de la promotion du service Confdays. Je vais être honnête, je suis total noob dans ce domaine !

J’ai donc décidé de commencer par les fondamentaux en utilisant la newsletter, le blogging et les réseaux sociaux.

La newsletter

Dans la littérature du web marketing, la newsletter est encore décrite comme un outil de choix pour toucher des éventuels prospects. C’est pourquoi dès 2015 j’ai mis en place une première “landing page” avec un formulaire d’inscription à une newsletter. À l’époque, le projet s’appelait “Kattagami”.

Le succès d’une campagne d’inscription repose souvent sur la taille de la communauté que l’on a réussi à fédérer autour de soi. En ce qui me concerne, mon blog pixenjoy.com avait une petite notoriété dans les années 2006 - 2010 lorsque j’écrivais des articles consacrés au webdesign. Mon compte Twitter a été créé en mai 2008 et atteint aujourd’hui un peu plus de 1400 followers. En publiant des messages pour promouvoir ma landing page sur Twitter, ma liste d’abonnés s’est enrichie de 228 personnes entre 2015 et 2018. Ouvrir une newsletter en 2015 et communiquer en 2018, c’est pas la meilleure stratégie comme nous allons pouvoir le constater dans les résultats ci-dessous.

Je sais que cette liste d’email est constituée en grande partie de personnes qui me connaissent, soit via Twitter, soit via des conférences, soit grace aux articles que j’écrivais sur mon blog pixenjoy. Ce n’est donc pas forcément mes futures clients, mais plutôt des personnes qui souhaitent suivre la sortie de mon produit par curiosité ou simplement par sympathie. Peu importe, le bouche à oreille peut aussi être un puissant vecteur de communication.

Bien que le site confdays soit prêt à être lancé, j’ai décidé de repousser son lancement à avril 2018 pour essayer de récolter des adresses mails supplémentaires en proposant une série de newsletters préliminaires.

L’idée est d’annoncer le mois de lancement dans une première newsletter puis de présenter des aspects de l’application avec des copies d’écran dans des newsletters hebdomadaires jusqu’à l’annonce de la date de lancement en avril prochain. Une nouvelle landing page met en avant le formulaire d’inscription à la newsletter, le lancement imminent du service et une réduction de -20% pour toute inscription.

La première newsletter a été envoyée le 23 février 2018 et voici les résultats 48h après l’envoie (chiffres fournis par Mailchimp):

Taux d'ouverture Confdays:  29.1% 

Taux d'ouverture moyen dans la même industrie:  18.2% 

Taux de clics:  1.9% 

Taux de clics moyen dans la même industrie:  1.5% 

Désabonnement:  7.89% 

Non délivré:  9.6% 

Les résultats sont à la fois bons et mauvais.

Les taux d’ouverture et de clic sur les liens de la newsletter sont supérieurs à la moyenne en revanche le taux de désinscription est important à tel point que Mailchimp m’a envoyé un message d’avertissement.

Ce taux de désinscription et de non-délivrabilité important s’explique par l’ancienneté de la newsletter. Certaines personnes se sont inscrites en 2015 et j’en déduis que soit leur adresse mail n’est plus valide soit la personne ne se souvient plus s’être inscrite ni pourquoi elle s’est inscrite. En effet sur les 17 personnes qui se sont désinscrites, la moitié a indiqué ne s’être jamais inscrite sur cette newsletter alors que le formulaire dispose d’un double opt-in. Je ne peux pas leur en vouloir, je n’ai pas beaucoup communiqué entre 2015 et 2018. J’étais en mode ours des cavernes, codant, suant et parfois déprimant à me demander si j’allais réussir un jour à faire aboutir ce projet.

Bilan: la liste est passée de 228 à 201 inscrits. Moi qui voulais augmenter le nombre d’inscriptions, c’est un franc succès ! Si tu es interresé, j’envisage de vendre des vidéos marketing.

Le point positif c’est que la liste s’est épurée et les prochaines newsletters devraient voir beaucoup moins de désinscriptions et de mails non délivrés.

De plus, les taux d’ouverture et de clic sont bons, c’est donc encourageant. Le rapport montre également une information intéressante: les personnes qui ont le plus ouvert la newsletter proviennent du continent nord-américain. J’ai longtemps hésité à choisir la langue anglaise comme langue principale de mon site corporate vu mon niveau d’anglais très moyen et donc l’effort supplémentaire que cela me demande. Cependant, ce résultat semble montrer que je n’ai pas à regretter mon choix.

Le suivi des chiffres des prochaines newsletter sera instructif. Je vais continuer à utiliser Twitter pour informer mes followers de l’existence de la landing page et du formulaire d’inscription à la newsletter en espérant cette fois ci récupérer quelques curieux.

Le blog

Après une longue interruption, j’ai pris la décision de me remettre au blogging. J’ai remis sur pied mon blog pixenjoy avec une thématique sur la tech web et l’entrepreneuriat. La rédaction des textes se fera en français.

J’ai également prévu un espace blog dans le site confdays.com en anglais pour favoriser l’indexation dans les moteurs de recherche et apporter du contenu utile aux organisateurs de conférences.

Je vais commencer par des interviews d’organisateurs de conférences qui souhaitent partager leur expérience et promouvoir leur évènement. Pour Confdays, c’est une façon d’intéresser et d’attirer sur le site d’autres organisateurs et pour les lecteurs, une source d’apprentissage en découvrant des retours d’expérience d’autres organisateurs de conférence.

Deux personnes ont déjà répondu favorablement à ma proposition d’interview. Si vous êtes intéressé ou connaissez des personnes susceptibles de l’être, n’hésitez pas à me contacter.

Les autres axes à développer

Dans ma stratégie marketing, en plus de la newsletter et du blogging, j’ai également en ligne de mire l’amélioration du SEO et l’amélioration des performances. Je dois faire une veille technique sur ces sujets avant de mettre des actions en place, car ce ne sont pas mes spécialités et mes connaissances ont besoin d’être mises à jour.

Je ferai un retour sur ces actions lorsque j’aurai avancé sur ces sujets.

Voilà pour ce rapide retour d’expérience. Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Merci et à bientôt.